Nom : Leila Boudet
 Âge : 62
 Localisation : Paris

Ce ne sont ni les fusils ni les bombes qui ont permis à l’Unité de remporter la Guerre des mille jours. C’est le sang. Le sang des soldats qui se sont battus pour le nouvel âge d’or de l’humanité. Et Leila en a fourni plus qu’elle aurait dû.

Elle avait une vingtaine d’années lorsqu’elle a revêtu son armure de guerre pour la première fois. Cet uniforme volumineux et encombrant est devenu, peu à peu, une seconde peau qu’elle connaissait mieux que la sienne ; elle venait de trouver sa vocation. Dans la fumée comme dans la boue, elle pouvait traîner ses confrères en lieux sûrs, tout en déversant l’entièreté de ses munitions dans le crâne de ses ennemis. Pas de compromis, seulement un travail effectué à la perfection.

Leila a été décorée comme héroïne de guerre par l’Unité, avant même que la dernière attaque ne soit lancée contre les Divisés à Brisbane. Elle rêvait de cette attaque pour y écraser toute forme de résistance, mais la vie lui réservait un autre sort. Un tir envoyé en sa direction a fait pleuvoir des éclats d’obus directement sur elle, perçant son équipement de guerre. C’est avec son armure imbibée de sang qu’elle s’est relevée pour reprendre le combat, seulement pour se faire retenir par son commandant. Elle a dû se replier, alors que son unité continuait d’avancer.

La guerre tirait à sa fin et Leila a dû se faire rapatrier en France pour récupérer de ses blessures. Alors que son avion décollait, les Divisés ont lancé une attaque nucléaire sur l’Australie, tuant 90 % des troupes, tous camps confondus.

C’est à contrecœur qu’elle est devenue une héroïne de guerre. Elle était assoiffée de vengeance, mais sans avoir la possibilité de l’assouvir. Lorsque la paix s’est finalement installée, son utilité étant remise en cause, elle a décidé de se retirer de la vie publique pour ruminer en silence.

La Collecte de sang l’a fait sortir de l’ombre. Pour elle, il est inconcevable que les pillards puissent gagner leur entrée dans l’Enclave ; ça la rend malade. Parmi les pillards se cachent les fils et les filles de ses ennemis, ainsi que tous les civils qui étaient trop lâches pour combattre au nom de l’Unité.

L’eau a coulé sous les ponts depuis l’attaque nucléaire, mais l’heure de la punition a enfin sonné.

« Ça n’a rien d’un foutu jeu. Entrez, tuez et ressortez. » – Leila « la Veteran » Boudet

Pouvoir par défaut : frappe orbitale. Cette habileté appelle en renfort les satellites de l’Unité pour faire tomber un barrage d’explosifs guidés par laser.

Armes par défaut : lance-grenade et carabine.

La Veteran possède une connaissance approfondie de son environnement, ce qui la rend redoutable. Elle prendra le temps de trouver chacun des pillards dans le jardin, même ceux qui ont maîtrisé l’art de se dissimuler. Aucun pillard n’aura l’opportunité d’accéder à une vie meilleure. Encore moins lorsqu’elle monte la garde de l’Enclave.

La Veteran sera disponible dès jeudi. Pour célébrer son arrivée, Deathgarden sera gratuit pour la durée de la fin de semaine, et le jeu sera à 50 % de rabais !

On se revoit dans le jardin !

Voir toutes les nouvelles

Rejoignez la communauté

Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité

Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité afin de mieux expliquer et refléter la manière dont nous traitons vos données. Avant de continuer à utiliser nos jeux et services, veuillez consulter la politique de confidentialité. De plus, ce site utilise des cookies pour adapter votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez cette pratique tel que décrit dans notre politique de confidentialité.

J'accepte x